Entre praticiens et chercheurs

Accueil du site > L’ENSEIGNANT, un être en relation > II. Témoignages de praticiens > II.2. la relation école-famille > Une initiative d’élèves pour rapprocher famille et école

Une initiative d’élèves pour rapprocher famille et école

jeudi 10 mai 2007, par A-F Lombart

Témoignage de pratiques : quand les élèves décident d’inviter leurs parents à l’école...

Desription du cas "Un échantillon du réel"

Cet article témoigne d’une rencontre familles-école qui émerge de l’initiative de jeunes d’une classe de l’année complémentaire du degré.

Quels sont les problèmes qui se posent ?

Cette classe accueille des élèves qui étaient en échec à la fin de la 1ère année commune ainsi que des élèves qui viennent de 2ème professionnelle et qui veulent réintégrer l’enseignement général. Les parents de ces élèves assistent peu souvent aux réunions de parents qui, la plupart du temps sont organisées pour discuter des résultats scolaires du jeune.

Deux problèmes se posent. D’une part, comment aider ces élèves à réussir ? Quelles structures mettre en place ? Et, d’autre part, comment faire venir leurs parents à l’école ?

Actions mises en place.

Le directeur a décidé d’une part,de faire appel aux enseignants volontaires et motivés pour travailler dans cette classe, et d’autre part, de favoriser une équipe réduite au maximum. Son objectif était de privilégier la transparence et la cohérence de discours et d’actions pédagogiques auprès de ces élèves en difficultés scolaires et /ou relationnelles. La majorité des enseignants étaient libres une après-midi par semaine pour le travail d’équipe. Cette équipe pédagogique a opté pour des pédagogies actives, différentes de ce que la plupart des élèves avaient connu au début de l’enseignement secondaire. Elle voulait « remotiver » ces jeunes, les "accrocher" et les amener à un choix d’orientation positive et valorisante, en fonction de leurs talents et de leurs projets. Elle travaillait (avec l’aide du CPMS et d’une éducatrice) la confiance en soi, la communication non-violente, le sentiment d’efficacité ainsi que le projet personnel. Ce travail a suscité un tel enthousiasme auprès des ados qu’ils ont bientôt manifesté leur volonté de communiquer à leurs parents la façon dont ils apprenaient. C’est ainsi qu’ils ont proposé leur projet : « Inviter nos parents à l’école ». …. Toutes les familles étaient là ! Les jeunes se sont occupés de tout : ils ont réalisé les invitations. Ils avaient fait des panneaux pour explisuer à leurs parents ce qui se faisait dans chaque cours, ils avaient mis de la musique d’ambiance, prévu des boissons, des en-cas ! La direction avait été invitée elle aussi. Grand fut son étonnement ! Etonnement quant à l’investissement et à la créativité des jeunes, mais étonnement aussi face au nombre de parents qui se sont déplacés pour venir entendre leur enfant. Les enseignants qui avaient aidé les jeunes pour la concrétisation de leur projet étaient là eux aussi. Ce que je trouve personnellement sensationnel dans ce type de projet, c’est que les jeunes ont servi de médiateurs entre l’école et leurs parents. Ce sont eux qui ont donné une information sur le contenu de leurs cours, sur la méthodologie, sur leur ressenti par rapport à leur vécu, sur leurs progrès et leurs faiblesses. Il n’y avait aucun jugement, aucun à priori négatif. L’élève s’est senti reconnu et par ses parents et par ses enseignants dans son métier d’élève et dans son investissement relationnel. Là aussi, cette expérience a eu comme conséquence un taux de participation de 100 % des parents aux réunions suivantes (celles-là portaient sur l’évaluation !).

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette