Entre praticiens et chercheurs

Accueil du site > L’ENSEIGNANT, un être en relation > II. Témoignages de praticiens > II.3. la relation apprenant-enseignant > Comment impliquer les élèves dans la préparation du conseil de classe (...)

Comment impliquer les élèves dans la préparation du conseil de classe ?

jeudi 10 mai 2007, par A-F Lombart

Comment centrer le conseil de classe sur la reconnaissance et sur la confiance de l’élève ? Comment sortir des "constats" et passer dans l’action ? Comment impliquer les parents dans "le suivi" du jeune ?

Description du cas.

Trop souvent, les conseils de classe constatent l’incompétence des élèves dans telle ou telle discipline. Ils attribuent généralement aux élèves eux-mêmes la responsabilité de leurs échecs et ne leur proposent d’autre piste de solution que "Travaillez plus et vos résultats s’amélioreront !"

Quel est le problème qui se pose à l’enseignant titulaire ?

Comment sortir de ce processus de constats réalisés par les enseignants ? Comment amener les enseignants à construire avec les collègues et avec les élèves des pistes de solutions aux difficultés rencontrées ? Comment impliquer l’élève ? Comment impliquer les parents ?

Analyse réalisée.

Suite à des rencontres avec des collègues lors de partages d’expériences positives et constructives d’une part, suite à une journée pédagogique centrée sur l’organisation du conseil de classe et la manière de responsabiliser les élèves, de les impliquer dans leur propre évaluation, dans la reconnaissance de leurs faiblesses et de leurs points forts et dans la manière de transformer leurs faiblesses d’autre part, nous avons pensé, en équipe, à une manière « différente » et « impliquante » tant pour l’élève que pour l’enseignant de préparer et de vivre le conseil de classe.

Actions mises en place.

Nous avons donc conçu plusieurs étapes de préparation au conseil de classe. La première implique l’élève. Il lui est demandé de compléter une fiche sur laquelle il liste d’abord les matières dans lesquelles il réussit bien et qui constituent sa force. Nous lui demandons ensuite de lister les branches dans lesquelles il rencontre des difficultés et de formuler les causes de ces difficultés. Nous lui proposons une liste de suggestions qui l’aideront peut être à exprimer les sources de ses difficultés. Ces propositions sont classées en fonction de deux dimensions : la première concerne l’ambiance de classe, les attitudes en classe (attention, concentration, compréhension,….) ; la seconde concerne le vécu et le travail à la maison. Enfin, l’élève est amené à prendre un engagement : que vais-je faire lors de la prochaine période pour lutter contre mes faiblesses d’une part, pour améliorer mes forces d’autre part ?

La seconde étape de préparation au conseil de classe, simultanée à la première implique les enseignants. Il leur est demandé de compléter une fiche qui contient la liste des élèves. Chaque enseignant écrit les points forts et les points faibles de chaque élève pour sa branche. Il écrit ensuite ce à quoi il s’engage pour aider l’élève à surmonter ses difficultés . C’est ce point qui sera particulièrement discuté en conseil de classe.

Le titulaire réalise ensuite sa préparation du conseil de classe dans laquelle il prend en considération les points de vue de l’élève et de l’enseignant. Après le conseil de classe, la titulaire discute avec les élèves de l’avis du conseil de classe. Cela s’est passé de manière collégiale, dans un climat de confiance et de confidentialité qui n’a jamais été trahi.

L’avis de synthèse communiqué aux parents reprend les forces et les faiblesses de l’élève, les engagements du jeune et des enseignants pour l’aider à surmonter ses difficultés. Si le bulletin est accompagné d’une réunion de parents, ceux-ci sont invités à s’engager à soutenir les efforts et de l’élève et des enseignants.

Cette façon de préparer le conseil de classe a été vécue dans plusieurs classes de l’enseignement général. Elle peut paraître lourde, mais s’effectue finalement assez rapidement. La lucidité et l’honnêteté des élèves concernant leur propre évaluation m’a toujours très positivement impressionnée. Le plus difficile a été d’amener les enseignants à s’engager sur les actions qu’ils allaient développer dans leur cours pour aider tous les élèves à surmonter leurs obstacles.

Cette préparation du conseil de classe non seulement reconnaît tous les élèves dans leurs ressources, mais elle leur fait confiance dans leurs capacités à s’évaluer et à progresser.

Documents joints

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette