Entre praticiens et chercheurs

Accueil du site > LES INTELLIGENCES MULTIPLES > II. Contextualiser les questionnaires

II. Contextualiser les questionnaires

Dernier ajout : 9 mai 2007.

L’évaluation des premiers questionnaires récoltés ainsi que la mise à l’épreuve des questionnaires construits (cf art "démarche d’adapation des questionnaires") nous a permis de prendre conscience que les questionnaires sont loin de se suffir à eux-mêmes...

Bien au contraire...

Considérée comme une activité en soi et menée à un temps défini au cours de l’année scolaire, la passation du questionnaire n’a aucun sens.

Le questionnaire permet à l’apprenant de prendre conscience de ses forces, de ses ressources et d’ainsi clarifier sa spécificité d’apprenant. La démarche de questionnement personnel sur laquelle se fonde le questionnaire exige que l’apprenant ait une certaine conscience de soi.

Le questionnaire permet à l’enseignant de mieux connaitre ses élèves et d’ainsi leur proposer des activités adaptées (en cas de difficultés) ou de les initier, en connaissance de cause à d’autres modalités de fonctionnement. Il a également la possibilité d’initier des échanges entre apprenants en prenant appui sur les complémentarités.

En définitive, la passation du questionnaire s’inscrit dans un projet d’enseignement et d’apprentissage plus large qui sert tant l’élève par une meilleure intelligibilité de soi comme apprenant que l’enseignant, soutenu dans ses pratiques de différenciation.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette